cpias ile-de-france
cpias ile-de-france
Dialyse
Amélioration de la qualité des soins en dialyse
Accueil > Surveillance / Évaluation > Outils d'audit > Dialyse
Le risque infectieux en dialyse est omniprésent du fait, notamment, de la complexité et la technicité des soins (utilisation répétée des accès vasculaires). Ce risque concerne les patients, souvent immunodéprimés, mais aussi les professionnels de santé eux-mêmes en raison des nombreuses circonstances d’exposition aux fluides biologiques rencontrées au cours de leur activité.

Audit Hygiène des mains

Une démarche régionale d’amélioration de la qualité des soins a été mise en place par l’ARS et le CPias Ile-de-France à l’automne 2015 suite à la survenue d’une transmission d’hépatite C chez un patient au sein d’un établissement francilien d’autodialyse. Ainsi un audit sur l’hygiène des mains (HDM) a été réalisé dans plusieurs centres d’autodialyse (UAD) de la région afin d’évaluer les pratiques des professionnels de santé et des patients.

Les résultats obtenus lors de cet audit ont mis en évidence un défaut d’observance de l’HDM tant par le personnel médical que paramédical mais également par les patients :
- Diaporama des principaux résultats (23 diapos)

Visite de risques

Dans un souci constant de renforcement des connaissances des professionnels de santé concernant le risque infectieux, la réalisation d’une visite de risque infectieux en hémodialyse a été proposée à ces mêmes établissements (UAD).
Cette démarche s’inscrit dans l’axe 3 du Propias, sur la prévention du risque infectieux associé aux actes invasifs et notamment l’objectif 1 qui préconise l’utilisation d’outils de gestion des risques afin de mieux les identifier. Elle rentre également dans le cadre du programme national pour la sécurité des patients puisque l’hémodialysé, co-acteur de sa santé et de sa sécurité est pleinement associé dans cette approche.

La visite de risque

Qu'est-ce donc ? : C'est une méthode de gestion des risques a priori, qui a pour objectif de repérer les situations à risque dans une unité de soins donnée.

Pourquoi l'utiliser ? : Elle permet de réaliser un état des lieux complet et d’identifier des pistes d’amélioration grâce à une démarche pluri-professionnelle regroupant des entretiens professionnels/patients, des observations de pratiques, un recensement documentaire et une visite des locaux.

Objectifs : Grâce à cet outil, les établissements peuvent dégager un plan d’action proposant des mesures correctives afin d’améliorer le parcours patient au sein de ces structures.

Résultats : Une analyse régionale de l’ensemble de ces résultats a permis de mettre en évidence des points critiques communs pour lesquels le CPias en lien avec l’ARS et les associations de patients vont proposer des actions d’amélioration.

Contact

Dr Agnès Gaudichon, pharmacien hygiéniste
01 40 27 42 25
agnes.gaudichon@aphp.fr

Danièle Landriu, cadre de santé hygiéniste
01 40 27 42 37
daniele.landriu@aphp.fr