cpias ile-de-france
cpias ile-de-france
Spicmi Réseau surveillance Iso
Surveillance et prévention du risque infectieux en chirurgie et médecine interventionnelle (Spicmi)
Accueil > Surveillance > Iso
Le CPias Ile-de-France a été nommé par Santé Publique France pour le pilotage de la mission nationale «Surveillance et prévention du risque infectieux liés aux actes de chirurgie et de médecine interventionnelle». Cette mission a pour vocation le remplacement du réseau actuel ISO-Raisin.

Report du programme Scpimi

Les circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie du Sars-Cov-2 nous obligent à reporter les actions prévues de surveillance et prévention des infections du site opératoire.
Le programme Spicmi est donc suspendu pour une durée indéterminée.

Objectifs

  • Regrouper les actions de surveillance et de prévention des ISO en une même mission gérée au niveau national en vue d’une meilleure maitrise du risque infectieux au bloc opératoire et en chirurgie (traditionnelle et ambulatoire)
  • Améliorer et harmoniser les pratiques et l’organisation dans ces secteurs et suivre l’impact des actions à l’aide d’indicateurs de process et de résultats
  • Faire évoluer la surveillance des ISO vers un système moins chronophage pour les équipes (automatisation totale ou partielle) permettant de consacrer du temps à leur prévention
  • Améliorer le niveau de maitrise du risque infectieux en médecine interventionnelle, dans les secteurs identifiés comme les plus à risque.
Pour en savoir plus, consulter le cahier des charges de la mission, élaboré par Santé Publique France.

Présentation du programme Spicmi

Calendrier

IMPORTANT: Les circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie du Sars-Cov-2 nous obligent à suspendre le programme Spicmi pour une durée indéterminée.
Les dates ci-dessous ne sont donc plus valables.

A partir du 4 février 2020 : inscription au programme Spicmi
Mars ou avril 2020 : réception des identifiants de connexion à la plateforme
    Surveillance :
  • 18 février 2020 : mise à disposition du protocole
  • à partir du 1er juin 2020 : extraction des données à partir du SIH local (ou à partir du 1er août 2020 pour les chirurgies avec implant)
  • juin-octobre 2020 : repérage des ISO suspectes et validation des ISO
  • entre le 1er novembre et le 30 novembre 2020 : importation des données sur la plateforme
    Prévention :
  • 4 février 2020 : mise à disposition des documents de l'audit national PCO-ATBP
  • février - décembre 2020 : recueil des données et saisie pour l'audit national PCO-ATBP

Inscription au programme Spicmi

Vous souhaitez participer à la partie Surveillance, à la partie Prévention, aux deux ?
Cliquez ici pour vous inscrire.

Un seul référent par établissement doit être choisi pour l'ensemble du programme Spicmi.

Surveillance

Pour 2020, il vous est proposé un nouveau programme de surveillance.

Le système ISO-RAISIN est remplacé par une approche semi-automatisée. Les modalités pratiques font l’objet d’un protocole mis à disposition début février après validation finale du Comité scientifique « Spicmi » réuni en décembre 2019. Le principe de cette surveillance repose sur une extraction et une analyse des données issues du système d’information hospitalier (SIH).

En pratique, il s’agit, pour chaque établissement volontaire engagé dans la démarche, d’utiliser les sources de données informatisées disponibles localement (PMSI, logiciel de microbiologie, éventuel dossier patient informatisé/DPI…) pour repérer des ISO suspectes via des critères de suspicion.
La période d’inclusion des actes chirurgicaux est de 3 mois minimum et doit commencer avec les actes réalisés à partir du 1er janvier 2020. Le minimum requis pour participer à la surveillance nationale 2020 est d’avoir les données de microbiologie informatisées avec une possibilité d’extraction et de pouvoir les croiser avec les données issues du PMSI.

Afin de préparer l’extraction des données, nous vous recommandons de prendre contact le plus tôt possible avec votre département d’information médicale et le médecin DIM responsable (et autres acteurs comme informaticien ou technicien d’information médicale). Il vous sera important de connaitre la capacité d’extraction des données de votre établissement et l’interopérabilité de vos différents logiciels (capacité de croisement des bases de données).

Méthodologie proposée pour la détection des suspicions ISO : la détection des suspicions d’ISO est définie à partir de deux critères principaux retrouvés dans les 30 jours suivant la chirurgie surveillée ou 90 jours (dans le cadre de chirurgie avec prothèse ou implant) :

  1. une reprise chirurgicale non-programmée ou en urgence,
  2. un ou plusieurs prélèvements microbiologiques positifs au site opératoire.
La combinaison de ces critères permet de définir trois niveaux de suspicion d’ISO :
  • 1er niveau = AUCUN CRITERE : AUCUNE SUSPICION D’ISO. Aucune action n’est attendue par l’EOH.
  • 2ème niveau = UN SEUL CRITERE : SUSPICION D’ISO MOYENNE. Un retour au dossier sera nécessaire par l’EOH afin de rechercher des informations supplémentaires pour étayer la présence d’une ISO ou non (ex : signes cliniques, prescription ATB, …). Validation de l’ISO par le chirurgien ou le médecin en charge de la surveillance.
  • 3ème niveau = DEUX CRITERES : SUSPICION D’ISO FORTE. Aucun retour au dossier nécessaire par l’EOH avant validation de l’ISO par le chirurgien ou le médecin en charge de la surveillance.

Si votre établissement a déjà mis en place une méthodologie performante et automatique pour la détection des ISO, il n’y a aucune obligation à suivre la méthodologie proposée ci-dessus.

Les interventions prioritaires surveillées seront sélectionnées à partir d’une liste préétablie d’interventions décrites dans le protocole, dans la continuité d’ISO-Raisin.

Deux modalités de surveillance seront proposées, au choix :

  1. Une surveillance simplifiée sans recueil de facteurs de risque ni comorbidités. Le recueil des données de surveillance sera à effectuer uniquement pour les patients avec une ISO. Le nombre total d’interventions réalisées sera à préciser. Cette surveillance ne donnera lieu qu’à une estimation d’un taux d’incidence brut par spécialité chirurgicale et groupes d’interventions.
  2. Une surveillance avec recueil des facteurs de risque, et des comorbidités (volet optionnel). Ce niveau de surveillance suppose que l’établissement à la capacité d’extraire automatiquement ces informations issues de différentes sources de données informatiques locales (ex : PMSI, logiciel de microbiologie, logiciel de bloc, DPI, transmissions infirmières,…) et de pouvoir les croiser entre-elles. Le recueil des données de surveillance sera à effectuer pour l’ensemble des patients inclus dans la surveillance (c.à.d, ayant eu une ISO ou non).

Prévention

Outil d'évaluation Preop "préparation cutanée de l’opéré et antibioprophylaxie" - 2020
  • Documents :
  • Période d'enquête : février à décembre 2020
  • Date limite de saisie des données : fin décembre 2020
  • Application informatique : à venir
Enquête "préparation cutanée de l’opéré et désinfection chirurgicale des mains" - 2019

Une enquête à destination des EOH a été proposée en décembre 2019 sur le thème de la préparation cutanée de l’opéré (PCO) et de la désinfection chirurgicale des mains (DCF). Cf. le chapitre "Enquêtes" ci-dessous.

Enquêtes

Enquête "Préparation de l'opéré et désinfection chirurgicale des mains"
  • Objectifs :
    • Etat des lieux : connaitre le positionnement actuel de chaque ES vis-à-vis des recommandations en vigueur (intégration au protocole ES, mise en application dans les différents secteurs de chirurgie)
    • Analyse des difficultés : comprendre les éventuelles hésitations des équipes médico-chirurgicales
    • Etude d’impact : recueillir l’avis des EOH sur les modifications recommandées (faisabilité, effets sur l’observance et sur la maitrise du risque infectieux)
    • Axe d’amélioration : pouvoir partager les retours d’expérience des ES et apporter si nécessaire des solutions collectives
  • Public concerné : équipes d’hygiène des établissements comportant de la chirurgie adulte
  • Période d'enquête : du 9 décembre 2019 au 26 janvier 2020
  • Résultats : analyse en cours
Enquête "État des lieux de la surveillance et de la prévention en France"
  • Objectifs : identifier d'une part, les modalités de surveillance des ISO dans les établissements français, en particulier l'utilisation du SIH, et d'autre part, faire le point sur les démarches de qualité et de gestion des risques mises en œuvre
  • Public concerné : équipes d’hygiène des établissements français pratiquant de la chirurgie
  • Période d'enquête : du 8 février au 12 mars 2019
  • Questionnaire : format PDF
  • Résultats : Rapport - Nouveau -

Contacts

Coordonnateur : Pr Pascal Astagneau
Coordonnateur Surveillance : Katiuska Miliani, co-pilote : Sara Villeneuve
Coordonnateur Prévention : Delphine Verjat-Trannoy, co-pilote : Caroline Daniel
Et Karin Lebascle (Communication), Bafodé Minte (Informatique)
Email : spicmi@cpias-ile-de-france.fr