cpias ile-de-france
cpias ile-de-france
Spicmi Réseau surveillance Iso
Surveillance et prévention du risque infectieux en chirurgie et médecine interventionnelle (Spicmi)
Accueil > Surveillance > Iso
Le CPias Ile-de-France a été nommé par Santé Publique France pour le pilotage de la mission nationale «Surveillance et prévention du risque infectieux liés aux actes de chirurgie et de médecine interventionnelle». Cette mission a pour vocation le remplacement du réseau actuel ISO-Raisin. Cette page sera actualisée au fur et à mesure des informations disponibles.

Objectifs

  • Regrouper les actions de surveillance et de prévention des ISO en une même mission gérée au niveau national en vue d’une meilleure maitrise du risque infectieux au bloc opératoire et en chirurgie (traditionnelle et ambulatoire)
  • Améliorer et harmoniser les pratiques et l’organisation dans ces secteurs et suivre l’impact des actions à l’aide d’indicateurs de process et de résultats
  • Faire évoluer la surveillance des ISO vers un système moins chronophage pour les équipes (automatisation totale ou partielle) permettant de consacrer du temps à leur prévention
  • Améliorer le niveau de maitrise du risque infectieux en médecine interventionnelle, dans les secteurs identifiés comme les plus à risque.
Pour en savoir plus, consulter le cahier des charges de la mission, élaboré par Santé Publique France.

Présentation du programme Spicmi

Foire aux questions

  1. Changement de coordination nationale : la mission 3 a été confiée par Santé Publique France au CPias Ile-De-France pour 5 ans (2018-2022)
  2. Changement d’outil de surveillance des ISO : l’outil Web-Iso, qui a rendu de grands services pendant des années, ne sera plus utilisé en 2019. Une approche différente basée sur l’automatisation du SIH local va être proposée (cf. Q2)
  3. Mise à disposition d’un programme de prévention (promotion + évaluation) : courant 2019 en parallèle de l’évolution du système de surveillance
  4. Elargissement du champ de la mission : chirurgie + médecine interventionnelle, prise en compte de la chirurgie ambulatoire
L’évolution demandée est une simplification du travail des équipes de chirurgie et d’hygiène en termes de recueil et de saisie des données, ce qui revient à essayer d’automatiser autant que possible la surveillance locale des ISO.
L’automatisation peut être totale ou partielle selon qu’il est possible d’obtenir informatiquement :
  • Le dénominateur du taux d’ISO (= nombre d’actes) à partir du PMSI local,
  • le numérateur du taux d’ISO (= nombre d’ISO confirmées), ce qui suppose :
    • une détection automatisée des ISO suspectées par prise en compte et croisement de différentes données (interfaçage de plusieurs sources de données et identification à l’aide d’un algorithme),
    • la confirmation de l’ISO par validation du chirurgien,
  • un rapport correspondant aux données recueillies
Dans ce contexte, le rôle du CPias sera :
  1. de guider les établissements souhaitant prendre cette orientation grâce aux retours d’expérience de ceux qui l’ont déjà mis en place en France (cf. état des lieux programmé en début d’année 2019) ou à l’étranger (revue de la littérature)
  2. de définir à l’aide d’un groupe de travail les données à recueillir, les sources à interfacer et les algorithmes à créer pour la détection des ISO
  3. de construire et mettre à disposition une plateforme informatique qui permettra aux établissements engagés dans la démarche d’importer leurs données et d’éditer le rapport correspondant
Pour ne pas perdre la dynamique engagée par certains établissements sur le thème du risque infectieux en chirurgie, il est proposé en 2019 :
  • de maintenir une surveillance locale des ISO pour les ES ayant déjà un système de surveillance : surveillance habituelle ou éventuellement allégée (pour les ex Iso-Raisin) dans la mesure où les données ne pourront être analysées que localement
  • d’entamer une réflexion sur l’automatisation de la surveillance locale qui pourra être complétée lors de la parution du guide spécifique d’aide à la mise en place
  • de mettre en œuvre une analyse des causes lors de la détection des ISO, si besoin à l’aide de cet outil du CPias Nouvelle-Aquitaine
  • de programmer une visite de risque au bloc opératoire sur la base de cet outil des CPias
  • de participer à l’état des lieux national qui sera proposé en début d’année sur le thème de la surveillance et de la prévention des ISO en chirurgie.

Surveillance

Programme détaillé à venir (cf. diaporama)

Tableau préfiguratif :
synthese surveillance

Prévention

Programme détaillé à venir (cf. diaporama)

Contacts

Coordonnateur : Pr Pascal Astagneau
Coordonnateur Surveillance : Katiuska Miliani
Coordonnateur Prévention : Delphine Verjat-Trannoy
Et Caroline Daniel (Prévention), Karin Lebascle (Communication), Bafodé Minte (Informatique)
Email : spicmi@cpias-ile-de-france.fr