cpias ile-de-france
cpias ile-de-france
Spicmi Réseau surveillance Iso
Surveillance et prévention du risque infectieux en chirurgie et médecine interventionnelle (Spicmi)
Accueil > Surveillance > Iso
Le CPias Ile-de-France a été nommé par Santé Publique France pour le pilotage de la mission nationale «Surveillance et prévention du risque infectieux liés aux actes de chirurgie et de médecine interventionnelle». Cette mission a pour vocation le remplacement du réseau actuel ISO-Raisin. Cette page sera actualisée au fur et à mesure des informations disponibles.

Objectifs

  • Regrouper les actions de surveillance et de prévention des ISO en une même mission gérée au niveau national en vue d’une meilleure maitrise du risque infectieux au bloc opératoire et en chirurgie (traditionnelle et ambulatoire)
  • Améliorer et harmoniser les pratiques et l’organisation dans ces secteurs et suivre l’impact des actions à l’aide d’indicateurs de process et de résultats
  • Faire évoluer la surveillance des ISO vers un système moins chronophage pour les équipes (automatisation totale ou partielle) permettant de consacrer du temps à leur prévention
  • Améliorer le niveau de maitrise du risque infectieux en médecine interventionnelle, dans les secteurs identifiés comme les plus à risque.
Pour en savoir plus, consulter le cahier des charges de la mission, élaboré par Santé Publique France.

Présentation du programme Spicmi

Calendrier

  • à partir du 4 février 2020 : Inscription au programme
  • Fin janvier - fin juin 2020 : Prévention : audit national PCO-ATBP (phase de recueil)
  • Juin 2020 : Surveillance : extraction à partir du PMSI
  • Juin-octobre 2020 : Surveillance : repérage des ISO suspectes et validation des ISO
  • Fin septembre 2020 : Prévention : limite de saisie des données de l’audit
  • Fin novembre 2020 : Surveillance : limite d’importation des données

Surveillance

Pour 2020, il vous sera proposé, dès janvier, un nouvel outil de surveillance.

Le système ISO-RAISIN sera remplacé par une approche semi-automatisée. Les modalités pratiques feront l’objet d’un protocole mis à disposition courant janvier après validation finale du Comité scientifique « Spicmi » réuni en décembre 2019. Le principe de cette surveillance repose sur une extraction et une analyse des données issues du système d’information hospitalier (SIH).

En pratique, il s’agira, pour chaque établissement volontaire engagé dans la démarche, d’utiliser les sources de données informatisées disponibles localement (PMSI, logiciel de microbiologie, éventuel dossier patient informatisé/DPI…) pour repérer des ISO suspectes via des critères de suspicion. Les données issues du PMSI nécessiteront une collaboration de l’EOH avec le DIM.

Les interventions prioritaires surveillées seront sélectionnées à partir d’une liste préétablie d’interventions décrites dans le protocole, dans la continuité d’ISO-Raisin.

Deux modalités de surveillance seront proposées, au choix :

  1. une surveillance globale à l’échelon du service ou de la spécialité (« Unit based ») sans inclusion des facteurs de risque,
  2. une surveillance « Patient » (« Patient based ») avec inclusion des facteurs de risque.

Votre base PMSI sera à consulter en juin 2020. Cette consultation permettra de repérer :

  1. les patients ayant été soumis aux interventions ciblées,
  2. les éventuelles reprises/réhospitalisations de ces patients dans les 30 jours ou 90 jours (chirurgie avec implants) suivant leur intervention.

Les données du PMSI devront ensuite être croisées avec d’autres données disponibles (exemple : prélèvements microbiologiques). Un outil sera mis à disposition des établissements pour les aider à l’identification des patients associés à une suspicion d’ISO. Les suspicions seront ensuite à confirmer avec les équipes médico-chirurgicales concernées.

Une importation des données sélectionnées après confirmation des ISO sera à effectuer sur une plateforme dédiée au mois de novembre 2020 (e-plateforme Spicmi).

Prévention

Programme détaillé à venir (cf. diaporama)

Une enquête à destination des EOH sera proposée en décembre 2019 sur le thème de la préparation cutanée de l’opéré (PCO) et de la désinfection chirurgicale des mains (DCF).
Son objectif : faire un point sur la prise en compte des recommandations actuelles (protocoles et mise en place des mesures dans les secteurs de chirurgie).

Un nouvel outil d’évaluation sera proposé à partir de janvier 2020 pour un recueil national au cours du 1er semestre. Il permettra, dans la continuité des modules optionnels d’Iso-Raisin, d’évaluer concomitamment et dans une approche « parcours patient », la préparation cutanée de l’opéré et l’antibioprophylaxie via une observation des pratiques. Les données recueillies seront à saisir sur un outil informatique dédié au niveau de la e-plateforme.

Enquêtes

Enquête "Préparation de l'opéré et désinfection chirurgicale des mains"
  • Objectifs :
    • Etat des lieux : connaitre le positionnement actuel de chaque ES vis-à-vis des recommandations en vigueur (intégration au protocole ES, mise en application dans les différents secteurs de chirurgie)
    • Analyse des difficultés : comprendre les éventuelles hésitations des équipes médico-chirurgicales
    • Etude d’impact : recueillir l’avis des EOH sur les modifications recommandées (faisabilité, effets sur l’observance et sur la maitrise du risque infectieux)
    • Axe d’amélioration : pouvoir partager les retours d’expérience des ES et apporter si nécessaire des solutions collectives
  • Public concerné : équipes d’hygiène des établissements comportant de la chirurgie adulte
  • Période d'enquête : du 9 décembre 2019 au 21 janvier 2020
  • Questionnaire : cliquer ici
Enquête "État des lieux de la surveillance et de la prévention en France"
  • Objectifs : identifier d'une part, les modalités de surveillance des ISO dans les établissements français, en particulier l'utilisation du SIH, et d'autre part, faire le point sur les démarches de qualité et de gestion des risques mises en œuvre
  • Public concerné : équipes d’hygiène des établissements français pratiquant de la chirurgie
  • Période d'enquête : du 8 février au 12 mars 2019
  • Questionnaire : format PDF
  • Résultats : Rapport - Nouveau -

Foire aux questions

  1. Changement de coordination nationale : la mission 3 a été confiée par Santé Publique France au CPias Ile-De-France pour 5 ans (2018-2022)
  2. Changement d’outil de surveillance des ISO : l’outil Web-Iso, qui a rendu de grands services pendant des années, ne sera plus utilisé en 2019. Une approche différente basée sur l’automatisation du SIH local va être proposée (cf. Q2)
  3. Mise à disposition d’un programme de prévention (promotion + évaluation) : courant 2019 en parallèle de l’évolution du système de surveillance
  4. Elargissement du champ de la mission : chirurgie + médecine interventionnelle, prise en compte de la chirurgie ambulatoire
L’évolution demandée est une simplification du travail des équipes de chirurgie et d’hygiène en termes de recueil et de saisie des données, ce qui revient à essayer d’automatiser autant que possible la surveillance locale des ISO.
L’automatisation peut être totale ou partielle selon qu’il est possible d’obtenir informatiquement :
  • Le dénominateur du taux d’ISO (= nombre d’actes) à partir du PMSI local,
  • le numérateur du taux d’ISO (= nombre d’ISO confirmées), ce qui suppose :
    • une détection automatisée des ISO suspectées par prise en compte et croisement de différentes données (interfaçage de plusieurs sources de données et identification à l’aide d’un algorithme),
    • la confirmation de l’ISO par validation du chirurgien,
  • un rapport correspondant aux données recueillies
Dans ce contexte, le rôle du CPias sera :
  1. de guider les établissements souhaitant prendre cette orientation grâce aux retours d’expérience de ceux qui l’ont déjà mis en place en France (cf. état des lieux programmé en début d’année 2019) ou à l’étranger (revue de la littérature)
  2. de définir à l’aide d’un groupe de travail les données à recueillir, les sources à interfacer et les algorithmes à créer pour la détection des ISO
  3. de construire et mettre à disposition une plateforme informatique qui permettra aux établissements engagés dans la démarche d’importer leurs données et d’éditer le rapport correspondant
Pour ne pas perdre la dynamique engagée par certains établissements sur le thème du risque infectieux en chirurgie, il est proposé en 2019 :
  • de maintenir une surveillance locale des ISO pour les ES ayant déjà un système de surveillance : surveillance habituelle ou éventuellement allégée (pour les ex Iso-Raisin) dans la mesure où les données ne pourront être analysées que localement
  • d’entamer une réflexion sur l’automatisation de la surveillance locale qui pourra être complétée lors de la parution du guide spécifique d’aide à la mise en place
  • de mettre en œuvre une analyse des causes lors de la détection des ISO, si besoin à l’aide de cet outil du CPias Nouvelle-Aquitaine
  • de programmer une visite de risque au bloc opératoire sur la base de cet outil des CPias
  • de participer à l’état des lieux national qui sera proposé en début d’année sur le thème de la surveillance et de la prévention des ISO en chirurgie.
L'application Web-ISO du Raisin va être remplacée par un nouvel outil en cours d'élaboration. Il n'y a pas d'inscription tant que cet outil n'est pas disponible.
  • Consulter la page Iso-Ortho de l'HAS.
  • Pour les EOH qui souhaiteraient avoir un accès direct à la plateforme QualHAS, vous pouvez faire une demande de création de compte PLAGE. Celle-ci sera soumise à la validation du référent QualHAS de votre établissement
  • Vous pouvez aussi contacter la cheffe de projet de l’HAS en charge de ce dossier : Mme Linda Banaei-Bouchareb, Tél. : 01 55 93 38 02 – 06 64 22 38 28, l.banaei@has-sante.fr

Contacts

Coordonnateur : Pr Pascal Astagneau
Coordonnateur Surveillance : Katiuska Miliani, co-pilote : Sara Villeneuve
Coordonnateur Prévention : Delphine Verjat-Trannoy, co-pilote : Caroline Daniel
Et Karin Lebascle (Communication), Bafodé Minte (Informatique)
Email : spicmi@cpias-ile-de-france.fr